Académie

Accueil > Bulletin d’info > Écrire le travail

Écrire le travail

Bulletin d’information n°3 - janvier-février 2016

L’enseignement du français dans les classes préparatoires au CAP mène à leur terme les exigences de l’enseignement du français en collège : la maîtrise de l’expression orale et écrite, l’affirmation d’une identité culturelle fondée sur le partage de connaissances, de valeurs et de langages communs.
Le diplôme du CAP garantit qu’au terme du cursus de formation le candidat est désormais capable de s’insérer dans l’univers professionnel, et notamment en comprenant les enjeux sociaux et économiques des discours professionnels ; mais comment s’insérer dans un univers si singulier sans s’en approprier les codes écrits et sans s’interroger sur les questions humaines qu’il peut susciter ?

Cela passe bien sûr par une étude des écrits professionnels généraux et spécifiques aux métiers préparés. Cela passe aussi par un détour plus fictionnel, plus poétique, plus créatif.
Écrire et travail sont deux mots qui peuvent être associés : écrire est en soi un travail ; on peut aussi écrire sur le monde du travail ou sur ce que le mot peut générer de représentations en chacun de nous ; on peut étudier des écrits du monde du travail, on peut jouer avec les codes du monde du travail pour dire autrement le monde, etc.

Deux des problématiques du programme de CAP ouvrent des perspectives intéressantes en cela et combien en prise avec la littérature et les arts, qui n’ont jamais cessé de questionner le rapport au travail par le biais de l’écriture fictionnelle et de la création artistique :

Représentations, valorisation et dévalorisation du monde du travail
Travail et réalisation de soi / travail et négation de soi

Corpus et idées peuvent cependant être sincèrement revisités au regard de ce qui se vit dans nos classes : on lit toujours les mêmes œuvres, on ne s’empare pas suffisamment de cette grande thématique pour mettre les élèves en réelle situation de dire et d’écrire, on passe finalement peu par le détour fictionnel ou artistique pour dire une réalité (l’exemple des stages est parlant à cet égard). Récemment un concours académique portant sur ces deux termes a été initié par le DIME GESTES, les corps d’inspection et la DAAC. Cette initiative est le premier chapitre d’une collaboration avec le monde universitaire, le monde des auteurs et celui de la classe. Elle a vocation à développer chaque année un concours d’écriture en lien très fort avec les problématiques de notre programme.

La littérature et les arts sont une véritable caisse de résonance (et aussi de « raisonnance ») de la société et de nos vies. Et qui oserait dire que notre rapport au travail ne pose pas de problème depuis le siècle des révolutions industrielles – qu’on en ait trop, pas ou plus ? Nul ne peut aujourd’hui ignorer la profusion d’œuvres traitant directement du monde du travail (cf. ci-après notre sélection). Tous les arts questionnent en leur temps le rapport que nous entretenons avec cette forme la plus évidente de notre épanouissement et de notre aliénation qu’il représente. Et il faut bien reconnaître que la fiction comme la forme documentaire ou la création artistique se sont souvent emparées avec brio du sujet.

Les mots les plus péjoratifs caractérisent le plus souvent la considération de l’homme moderne pour son travail, celle d’une relation complexe dans laquelle « harcèlement », « management », et autres « licenciements » ont pris la tête d’un vocabulaire porté sur la dévalorisation. On peut tout de même dans cet océan sombre trouver des contrepoints à cette approche universellement admise de la noirceur du monde de l’entreprise et de l’usine, et trouver quelques pépites d’espoir et d’optimisme. Afin de renouveler les corpus étudiés en classe de CAP et les possibilités de mise en œuvre modernes et diverses qui s’offrent à tous, nous vous proposons une riche sélection d’œuvres remarquables, où films, romans, chansons, poèmes, beaux arts livrent un éclairage souvent saisissant d’un territoire qui occupe, malgré tout, un tiers de notre vie. Et comme nous croyons en la littérature, puisse ce dossier nous/vous donner la force de nous/vous affranchir des maux et de certains mots du travail pour puiser dans des sources multiples le plaisir de transmettre, de lire et faire lire, d’écrire et de faire écrire…

Télécharger le Bulletin d’information n°3 :

PDF - 1.9 Mo
Bulletin d’information n°3 - janvier-février 2016 - Ecrire le travail
SPIP | Se connecter | Dane | Mentions légales | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Site Lettres-Histoire de l'académie de Versailles
Directeur de publication : M. Daniel Filâtre, recteur de l'académie - Responsable de la rédaction : M. Bruno Girard, IEN Lettres
Webmestre : Kevin Zanotti